• Martyrs – Oliver Peru

    Voilà un livre, comme il y en a trop peu, qui redonne foi en la fantasy française. On ne peut guère oublier quand on en lit, que les Anglo-saxons font toujours souvent mieux tant pour ce qui est de la richesse de l’intrigue, de la complexité des personnages et surtout de la qualité littéraire. Oliv(i)er Peru se distingue donc haut-la-main dans le paysage francophone actuel, il était temps, je ne savais plus quoi répondre à la simple question : « et en fantasy française, vous nous conseillez quoi ? ». Helbrand et Irmine Lancefall sont des assassins, des tueurs professionnels de la race des Arserkers. Barbares sanguinaires pour les uns, guerriers de légende pour…

  • Le Sang des 7 rois, livre premier – Régis Goddyn

    Comment attirer le lecteur avec de la fantasy française ? En la publiant chez L’Atalante, éditeur exigeant s’il en est, et en la dotant d’une couverture originale. Ajoutez à cela qu’il s’agit d’un premier roman et me voilà tentée. Et au final ravie de ma lecture car ce premier tome (sur sept) possède bien des qualités et juste quelques petits défauts. Il serait bien dommage pour les futurs lecteurs de résumer la totalité de ce premier tome de la série Le sang des 7 rois, car le mystère autour des différents personnages, de leur véritable nature et de leurs motivations est bien entretenu et se révèle être un des ressorts de…

  • Les derniers parfaits – Paul Beorn

    Les romans sur les Templiers, les Cathares, le Vatican et autres bondieuseries souvent médiévales, je m’en méfie : « encore… » est ma première réaction. Les derniers parfaits n’a donc pas échappé à ce réflexe, avant que je n’entame une lecture qui fut difficile sur un point : la police de caractère choisie est microscopique. Ça peut ressembler à un détail, mais ça ne l’est pas à mes yeux fatigués. Résultat : j’ai haché ma lecture afin de les soulager, ce qui n’est pas un avantage. Je l’ai cependant appréciée, essentiellement pour son originalité. C’est que Paul Beorn plonge son lecteur dans un contexte historique assez déconcertant. Trois hommes et une femme enchaînés parviennent…

  • Le Trône de fer / 6 – George R.R. Martin

    Avec le tome 5 du découpage français s’achevait la première partie du Trône de fer intitulé A Clash of King. Alors je me suis dit, avant d’aborder la seconde partie, A Storm of Swords, je vais faire une pause, une petite, qui fut bien plus longue que prévu. Plus d’un an, c’est fatal. Difficile, très difficile de remettre tous ces personnages dans leur contexte. Je ne parle pas des principaux, j’avais bien en tête Jaime Lannister, son frère Tyrion, les enfants Stark, le roi Joffrey… Mais par contre, Alayaya, Meera, Roland Crakenhall ou Roose Bolton m’étaient un peu sortis de l’esprit. Heureusement, j’ai une fille qui est en plein dedans…

  • Les Lames du Cardinal / 1 – Pierre Pevel

    Depuis Wielstadt et Ambremer, Pierre Pevel nous propose de la fantasy non médiévale qui nous change un peu des éternels apprentis sans nom, des orphelins maltraités et autres guerriers à l’armure de cuir bouilli. L’auteur retrouve ici son cher XVIIème siècle pour mettre en scène le célèbre Richelieu : on ne peut rêver meilleure époque d’intrigues, trahisons et complots en tout genre. Pierre Pevel semble mettre en scène avec plaisir une grande variété de personnages dont le moins qu’on puisse dire c’est qu’ils sont dotés d’une personnalité trouble et de plusieurs faces cachées chacun ! Les principaux sont les Lames du Cardinal, fiers épéistes qui formèrent jusqu’au siège de La…