• Le fabuleux Maurice et ses rongeurs savants – Terry Pratchett

    Au risque de décevoir bien des fans, j’oserais affirmer que ce Pratchett-là n’est vraiment pas très intéressant. Sorti en 2001 en Grande-Bretagne, il s’affichait clairement comme un ouvrage pour la jeunesse. Pas en France, ce qui n’est peut-être pas un mal mais il serait bienvenu de préciser que cet opus n’est pas dans la veine délirante des Annales du Disque-Monde. A l’inverse, la 4ème de couverture signale  » un roman du Disque-Monde  » alors que l’on n’y retrouve aucun de ses protagonistes habituels (hormis la Mort) et surtout pas l’humour auquel Pratchett nous a habitués. Il s’agit ici d’une relecture du conte Le joueur de flûte de Hamelin, sauf qu’ici,…

  • Stardust – Neil Gaiman

    Quatrième de couverture : « D’un côté, il y a Wall, paisible village niché au sein d’une calme forêt anglaise. De l’autre, le Pays des Fées, univers d’enchantements, de sorcières, de licornes et de princes sanguinaires. Entre les deux, il y a le Mur, l’infranchissable et épaisse muraille qui ceint le hameau et le sépare de Féerie. Infranchissable ? Pas tout à fait, puisque tous les neuf ans s’ouvre la Foire des Fées qui, durant un jour et une nuit, permet aux deux mondes de se rencontrer. Dans certaines circonstances, cependant, attendre si longtemps pour pénétrer en Féerie est impossible. Car quand on s’appelle Tristan Thorn et que l’on a promis à…