Jeunesse

N-H – Stéphane Tamaillon

Stéphane Tamaillon.gifStéphane Tamaillon imagine en 2302, la Terre abandonnée et la cité-planète Polis fabriquée pour accueillir humains et humanoïdes. Mais Polis est victime de son succès : de toute la galaxie des émigrés arrivent pour profiter de la réussite de cette petite lune prospère. Les hommes ne l’entendent pas ainsi, ils se sont peu à peu fermés aux non-humains jusqu’à l’établissement d’une dictature dirigée par « le redoutable général Kasp ». Tous les non humains arrivant illégalement sur Polis sont traqués et tués par des créatures monstrueuses ayant pour nom les Hordes obscures.

Quand débute N-H de Stéphane Tamaillon, Méhy débarque clandestinement sur Polis. Son rafiot et tous ses occupants sont interceptés par les services de surveillance, mais l’opération est contrecarrée par un coup de force de la résistance. Celle-ci travaille à saper le pouvoir en place grâce à des actions ponctuelles et non violentes. Méhy parvient à s’échapper avec l’aide de Lucia, résistante et fille du général Kasp.

Une dictature, des mutants, des manipulations génétiques : de bons ingrédients qui ne suffisent pas à soulever l’intérêt pour ce roman de Stéphane Tamaillon souvent caricatural, dans le style comme dans les événements. Des phrases comme « ils avaient en commun une faille, une blessure encore à vif qui peinait à se refermer » sont lourdes, et une scène où un jeune adolescent échappe à trois soldats baraqués à l’aide de son couteau de cuisine me semble rédhibitoire… Tout va trop vite ici, les sentiments comme l’enchaînement des événements qui restent assez prévisibles (hormis quelques morts bienvenues).

La belle couverture et l’hommage appuyé à certains grands de la science-fiction américaine (à travers l’onomastique des rues, des personnages et des planètes) ne suffisent pas à emporter l’adhésion.

Le blog de Stéphane Tamaillon.

.

N-H, Stéphane Tamaillon, Oskar, février 2013, 198 pages, 14.95€

A lire aussi :

Les mines de Lang-Dulün – Jean-Luc Bizien Un elfe et un nain avancent de conserve sur l'unique chemin de la Grande Forêt. Ils atteignent bientôt le village de Laïm'Enh et son accueillante tave...
Les dames blanches – Pierre Bordage C'est dans le monde entier qu'un matin, les humains découvrent pour la première fois celles qu'ils appelleront les dames blanches : de grosses bulles ...
Vénus – Ben Bova Après Mars, Vénus : Ben Bova ne laisse pas de répit à son imagination et explore le cosmos pour notre plus grand intérêt. L'industriel milliardaire M...
La colonie des ténèbres – Jérôme Bucy Le lecteur, amateur ou non de chauves-souris, suit alternativement deux fils narratifs. En 2006 à Paris, Andersen Olchansky est informaticien et ...

Mes Imaginaires est un blog de lecture animé depuis le 6 janvier 2004 par Sandrine Brugot : chroniqueuse littéraire, membre du jury du Grand Prix de l'Imaginaire de 2008 à 2018, formatrice et animatrice de débats.

Laisser un commentaire

Votre adresse de messagerie ne sera pas publiée. Les champs obligatoires sont indiqués avec *