Jeunesse

Reborn – Thierry Robberecht

Robberecht.jpgChuong, seize ans et d’origine vietnamienne, vit désormais sur Reborn. Pollution et montée des eaux ayant eu raison des humains, ceux-ci cherchent à se réfugier sur cette planète habitable nouvellement découverte. Tout s’est bien passé pour les premiers candidats, puis des barrières ont été érigées, des permis demandés : tout le monde n’est pas bienvenu sur Reborn. Chuong et ses parents quittent la Terre clandestinement dans les années 2060. Ils passent un an dans un camp puis sont renvoyés sur Terre. Chuong parvient à échapper aux gardiens  et à rester sur Reborn. Dès lors, il est un invasif, sans identité reconnu, un délinquant traqué par des robots intercepteurs qui contrôlent l’identité des habitants et capturent les indésirables comme lui.

Quand le lecteur rencontre Chuong, il vient en aide à une vieille dame, Angèle, qui vient d’être sévèrement frappée chez elle et laissée pour morte. Il appelle la police et signe ainsi la fin de sa clandestinité. Il est arrêté et fait le récit de sa vie aux inspecteurs Jarvis et Vacarello.

Thierry Robberecht utilise le thème désormais classique de l’humanité en exil pour aborder le racisme et l’intolérance. Cette nouvelle Amérique qu’est Reborn ne tarde pas à se faire protectionniste et les plus démunis n’y ont pas de place. Le sénateur Newman fait figure d’ultra, mais quelques notes d’espoir sont permises à travers les personnages qui aident Chuong à se cacher et à manger.

Pour apprécier ce court roman, il ne faudra pas être regardant sur certains points, scientifiques par exemple : une planète habitable à cent heures de voyage de la Terre ? Ou tout le monde parle la même langue ? Conventions littéraires sans doute…

Si la personnalité du jeune Chuong n’est pas particulièrement fouillée, l’écriture est dynamique, le scénario quasi invraisemblable mais sympathique.

Thierry Robberecht sur Mes Imaginaires

 

Reborn, Thierry Robberecht, Mijade (Zone J), mars 2013, 182 pages, 7€

A lire aussi :

Les mers perdues- Abeille & Schuiten Les mers perdues, c'est l'histoire d'une expédition insolite. C'est aussi la fin d'une malédiction, comme l'explique l'éditeur en postface : Jacques A...
Sim Survivor – Loïc Le Borgne Une grosse firme qui veut gagner de l'argent (vous l'avez reconnu, c'est le Grand Méchant), a inventé le jeu qui cartonne : Sim Survivor. La dixième s...
Le mur de Planck – Christophe Carpentier Il y a des livres dont le titre vous donne envie de partir en courant. Ainsi Défaite des maîtres et possesseurs, le livre de l'année 2016, et Le Mur d...
Heimska. La Stupidité – Eiríkur Örn Norddahl... La précédente dystopie islandaise qu’il nous a été possible de lire nous est parvenue avec bien du retard : LoveStar d’Andri Snaer Magnason  fut tradu...

Mes Imaginaires est un blog de lecture animé depuis le 6 janvier 2004 par Sandrine Brugot : chroniqueuse littéraire, membre du jury du Grand Prix de l'Imaginaire de 2008 à 2018, formatrice et animatrice de débats.

Laisser un commentaire

Votre adresse de messagerie ne sera pas publiée. Les champs obligatoires sont indiqués avec *