Adultes

La trilogie Atlante / 1 – Corinne Guitteaud

Guitteaud.jpg

Aquatica est une planète appartenant à la fédération des mondes terriens, composée à 98% d’eau. Quand Tamara Whalings débarque sur la colonie de Tétrapolis, elle est plutôt fraîchement accueillie : les militaires et autres hommes de pouvoir ne sont pas habitués à être dirigés par une jeune métisse. D’autant plus que celle-ci entame un programme de réformes quasi révolutionnaires, comme prendre en compte les revendications des fermiers aquaculteurs ou se rapprocher des ET nommés Reens, insectes communautaires ressemblant à des fourmis, qui se sont opposés aux hommes durant la Guerre des Six Mondes et que les humains haïssent. Elle s’intéresse également aux travaux du professeur Grayson, xéno-archéologue, qui travaille sur les anciennes races disparues.
Beaucoup de choses très intéressantes dans ce livre : dans la première partie, les vies et mœurs des dauphins, baleines et autres mammifères marins sont passionnants, de même qu’est très attachante la personnalité de la jeune Tamara qui doit se faire respecter dans le monde où elle débarque ; cependant l’histoire d’amour qu’elle entame avec un ancien militaire est maladroite et un peu mièvre. La seconde partie tourne au mystique : Tamara a été enlevée par un mystérieux vaisseau intelligent ; elle réapparaît cinq ans plus tard alors que les Djryills sont en guerre contre Aquatica depuis des années. Elle est devenue la Dame qui révèlera peut-être aux hommes, aux ET et … aux baleines, d’où ils viennent et leurs rôle et place dans le monde. Le space opera s’élève donc au rang de la philosophie et aborde des thèmes de réflexion majeurs. Tout cela est cependant un peu long et alourdi par une histoire d’amour qui n’en finit pas.
On retiendra ce roman pour les descriptions du monde aquatique, de l’écosystème…etc…, la mise en place d’une organisation politique et sociale très cohérente et l’habileté à traiter des thèmes comme la tolérance, la différence et l’ouverture aux autres. Il pourra, pour ces raisons, plaire aux adolescents.

 

La trilogie Atlante – 1 : Aquatica, Corinne Guitteaud, Fleuve Noir, 2000, 567 pages, 15€

A lire aussi :

La maison interdite – Dean Koontz Julie et Bob sont détectives privés. Ils ont monté une agence, non pour l'amour du risque mais parce qu'ils veulent gagner rapidement beaucoup d'argen...
Un ogre en cavale – Paul Beorn La jeune Jeanne est hospitalisée suite à un malaise. Rêve-t-elle ? Est-elle inanimée ou dans le coma ? Toujours est-il qu'elle voit surgir dans sa cha...
Vénus – Ben Bova Après Mars, Vénus : Ben Bova ne laisse pas de répit à son imagination et explore le cosmos pour notre plus grand intérêt. L'industriel milliardaire M...
La rage / 1 : Boisserie & Kerfriden C’est en 2012 que s’est déclenchée l’épidémie. Seuls les enfants sont infectés et se transforment en monstres assoiffés de sang. Toute la planète es...

Mes Imaginaires est un blog de lecture animé depuis le 6 janvier 2004 par Sandrine Brugot : chroniqueuse littéraire, membre du jury du Grand Prix de l'Imaginaire de 2008 à 2018, formatrice et animatrice de débats.

Laisser un commentaire

Votre adresse de messagerie ne sera pas publiée. Les champs obligatoires sont indiqués avec *