Adultes

Le soldat chamane / 3 – Robin Hobb

Robin Hobb

CoeurAprès avoir survécu à la fièvre ocellionne, Jamère Burvelle a réintégré l’école des officiers. Il obtient un congé d’un mois pour rentrer chez lui assister au mariage de son frère Posse. Arrivé à Grandval, il est en proie au mépris des siens et de ses proches car il a énormément grossi. Son père n’accepte pas son état qu’il croit fruit de la paresse et de la gloutonnerie. Il décide de lui faire accomplir des travaux physiques et dégradants pour qu’il prenne conscience de sa déchéance et perde du poids. Il lui fait également suivre un régime de plus en plus drastique au fur et à mesure que Jamère ne maigrit pas. Il fait de l’état de son fils un affront personnel à sa dignité et à son autorité sans jamais s’interroger sur ce qu’il ressent. Jamère tente pourtant de lui expliquer qu’il est victime d’un envoûtement magique, l’affrontement tourne au drame quand le jeune homme est emprisonné dans sa chambre et que la peste se déclare à Grandval.
Ce troisième volume français ouvre en fait le deuxième volume américain de la trilogie The Soldier Son. Voilà qu’enfin les vrais enjeux se dessinent et que Jamère cesse d’être le bon fils bon élève insipide qu’il était. Face à son drame personnel et à l’incompréhension des siens, il acquiert une profondeur bien plus intéressante. Bardé de principes et de bonne éducation, il essaie encore d’endosser le rôle pour lequel il est né, mais le rejet dont il est victime va enfin lui permettre de développer une volonté propre et une conscience individuelle longtemps refoulée. Les affrontements avec son père buté gagnent en intensité à chaque page car on sent se nouer le drame petit à petit. L’obstination paternelle devient un moteur pour le fils qui va d’abord travailler à ressembler à nouveau au modèle qu’on a choisi pour lui puis qui va s’en affranchir pour survivre.

Nous retrouvons enfin un personnage digne de Fitz Chevalerie, qui ne trouve plus de place dans la société et se voit dépouillé par les siens de tous les repères qui l’avaient aidé à grandir. Jamère est une victime en puissance et pourtant jamais larmoyant, jamais apitoyé sur lui-même. Il met près de trois cents pages à remettre en cause ses principes, mais quelles pages ! Rêves, doutes, incertitudes, Jamère ne sait plus qui il est ni ce qu’il doit faire. Les descriptions de la bonne société gernienne rappellent celles des Sudistes d’Autant en emporte le vent, si sûrs d’eux et au bord du gouffre. Et quand tout s’écroulera, le vilain petit canard deviendra un héros qui n’aura même pas droit à la reconnaissance : c’est injuste et tragique, une vraie réussite.

Robin Hobb sur Mes Imaginaires

 

Le soldat chamane – 3 : le fils rejeté (2006), Robin Hobb traduite de l’anglais (américain) par Arnaud Mousnier-Lompré, Pygmalion, novembre 2007, 295 pages, 21,50 €

A lire aussi :

Le Soldat chamane / 6 – Robin Hobb Décidément, cette série est inégale. Elle a commencé plutôt lentement, avec l'histoire du trop lisse Jamère Burvelle, destiné à devenir militaire. Pui...
Turf – Ross & Edwards Février 1929, New York. Alors que la Prohibition déchaîne les gangs de plus en plus puissants, la maison Dragonmir, vampires venus de Roumanie, décide...
Le concours du millénaire – Robert Sheckley ... Cet énorme livre regroupe les trois titres d'une trilogie écrite à quatre mains par les compères Sheckley et Zelazny. Ils nous racontent les aventures...
Mars – Ben Bova Demain, peut-être après-demain, une équipe de scientifiques de toutes nationalités s'envolera vers la planète rouge dûment accompagnée de cosmon...

Mes Imaginaires est un blog de lecture animé depuis le 6 janvier 2004 par Sandrine Brugot : chroniqueuse littéraire, membre du jury du Grand Prix de l'Imaginaire de 2008 à 2018, formatrice et animatrice de débats.

Laisser un commentaire

Votre adresse de messagerie ne sera pas publiée. Les champs obligatoires sont indiqués avec *