Adultes

Lignes de vie – Graham Joyce

JoyceAprès la Seconde Guerre mondiale à Coventry, Grande-Bretagne. La vie quotidienne d’une famille à peu près comme les autres. Quelques particularités cependant la distinguent des autres : elle n’est formée que de filles dont certaines ont des capacités particulières pour prévoir l’avenir ou continuer à voir des êtres chers qui ont disparu.

Martha, la mère, est le pivot de la famille. C’est chez elle que toutes reviennent, c’est elle qui prend les décisions et trouve des solutions. Pour Cassie par exemple, la cadette, qui vient d’avoir un deuxième enfant qu’elle n’a pas pu donner cette fois. Il va donc falloir s’organiser pour élever à tour de rôle ce bébé, un garçon, car Cassie est trop inconséquente et fantasque. Le petit Franck va donc aller d’une maison à l’autre, dans la joyeuse ferme de sa tante Una, dans le foyer collectif de tante Beatie, chez les deux jumelles vieilles filles ou bien encore chez tante Aida et son mari thanatopracteur. L’amour étant le seul point commun de ces foyers si disparates.

Ces couples ne forment pas pour autant des décors devant lesquels l’enfant passerait. L’auteur donne vie et consistance à chacun de ses personnages, certains vivant même ses propres aventures, sans rapport direct avec l’intrigue première. D’ailleurs, il n’y a pas à proprement parler d’intrigue puisqu’il s’agit bien de tranches de vie, de parcours individuels et singuliers dans une Angleterre saignée par la guerre et rendue étrange par cette famille que les malheurs de la vie ne semblent pas ébranler. On est donc bien loin de la littérature proposée d’habitude par Bragelonne. Les magiciens infaillibles, les héros adolescents aux super pouvoirs enfouis cèdent la place à une ambiance intimiste et sobre. Une belle réussite.

Cet article a été publié dans Lecture Jeune n°117, mars 2006

Graham Joyce (William Heany) sur Mes Imaginaires

 

Lignes de vie (2002), Graham Joyce traduit de l’anglais par Mélanie Fazi, Bragelonne, août 2005, 354 pages, 20€

A lire aussi :

La voie de la colère – Antoine Rouaud Le premier roman d’Antoine Rouaud s’ouvre sur un motif classique : un vieil homme raconte ce que fut sa vie à une jeune femme qui le pousse à parler. ...
L’enfant de poussière – Patrick K. Dew... Dès les premières pages, L'Enfant de poussière a un petit air de L'Assassin royal qui augure du meilleur. La parenté ne se fait pas tant dans l'action...
40 jours de nuit – Michelle Paver 40 jours de nuit se présente comme le journal de Jack Miller, vingt-huit ans. Ce jeune homme d'origine modeste a, contre toute attente, été choisi pou...
Traquemort / 3 – Simon R. Green Après une longue année d'attente, l'aristocrate historien Owen Traquemort est de retour, pour notre plus grand plaisir. Egal à lui-même ("s'il avait...

Mes Imaginaires est un blog de lecture animé depuis le 6 janvier 2004 par Sandrine Brugot : chroniqueuse littéraire, membre du jury du Grand Prix de l'Imaginaire de 2008 à 2018, formatrice et animatrice de débats.

Laisser un commentaire

Votre adresse de messagerie ne sera pas publiée. Les champs obligatoires sont indiqués avec *