Jeunesse

Rio Diablo – Christophe Lambert

Lambert-10.gifMartin Pauwley est métis et travaille pour le gouvernement des Etats-Unis à l’époque haute en couleur du Far West. Il doit escorter un chaman Indien à Fort Bowie dans le cadre d’une enquête.

Malheureusement pour eux, ils font escale à Rio Diablo (on n’a pas idée aussi de s’arrêter dans un bled portant un tel nom !) où ils sont agressés par quelques Américains haineux. L’altercation tourne mal et ils sont jetés en prison. Pressé d’en sortir, le chaman invoque l’esprit des morts qui se réveillent aussitôt. Et comme on lui détruit son amulette, il ne peut pas les renvoyer d’où ils viennent et l’affaire tourne rapidement au cauchemar.
Christophe Lambert retrouve ici sa veine fantastique qu’il délaisse pour écrire dans la collection « Autres Mondes » de chez Mango, ainsi que son intérêt pour l’Ouest américain. Il se laisse donc aller pour écrire un roman bien gore, peuplé de morts-vivants durs à cuire. Les scènes sont rapides, efficaces et peu en réchappent. Ça ressemble plus à un jeu vidéo qu’à un film d’horreur car l’auteur ne décrit pas les scènes de carnage avec complaisance. Tout est rapide et sans bavures, juste quelques éclaboussures d’hémoglobine. Qui ont certainement valu au livre d’être étiqueté « dès 12 ans » alors qu’à mon avis, c’est abordable pour les garçons de dix. On apprécie l’ambiance saloon et Far West, tirée des plus grands westerns américains. Ce n’est pas pour autant une lecture indispensable, juste une alternative aux séries sans fin éditées ailleurs et qui passionnent les jeunes gens.

Christophe Lambert sur Mes Imaginaires

Rio Diablo, Christophe Lambert, Magnard (Tipik n°46), septembre 2005, 149 pages, 6,90€

A lire aussi :

Les Ouraniens de Brume – Joëlle Wintrebert Eden et son père, le savant Pièr Lyss (il étudie les créatures extra-terrestres), arrivent sur la planète Brume en touristes. Ils sont accueillis par ...
Les papillons géomètres – Christine Luce Quel étrange livre que Les papillons géomètres... Il développe un imaginaire personnel qui séduit par son originalité. La quatrième de couverture évoq...
Ceux qui sauront – Pierre Bordage Flammarion lance une collection jeunesse baptisée « Ukronie ». Pour les non initiés, l'uchronie est un genre spécifique à la science-fiction qui, à pa...
Le syndrome du scaphandrier – Serge Brussolo David est plongeur, un de ces nouveaux artistes qui au cours de leurs rêves créent des ouvres d'art que les amateurs s'arrachent. Ces "productions ect...

Mes Imaginaires est un blog de lecture animé depuis le 6 janvier 2004 par Sandrine Brugot : chroniqueuse littéraire, membre du jury du Grand Prix de l'Imaginaire de 2008 à 2018, formatrice et animatrice de débats.

Laisser un commentaire

Votre adresse de messagerie ne sera pas publiée. Les champs obligatoires sont indiqués avec *