Adultes

Voici l’homme – Michael Moorcock

Moorcock-1.jpg

Karl Glogauer est l’homme qui doute. Avec sa compagne, il se livre à des discussions sans fin sur la finalité de l’être humain, le sens de la religion et l’existence du Christ. Aussi Karl décide-t-il d’aller y voir par lui-même et le voilà sortant, en bien mauvais état, de sa machine à remonter le temps, en plein désert, quelques années avant la crucifixion de Jésus. Recueilli par Jean-Baptiste, il vit avec les sectateurs esséniens qui fomentent une rébellion contre l’occupant romain. Il cherche les traces de Jésus et le découvre, misérable mongolien né d’une Marie-couche-toi-là du village de Nazareth et de Joseph le charpentier. Pour que s’accomplisse l’Histoire, Karl Glogauer endosse la personnalité du Christ.

Michael Moorcock s’est offert là le livre à scandale par excellence. Mais au-delà de la provocation, on s’attachera à suivre les méandres tortueux de la conscience de Glogauer qui souffre depuis l’enfance d’un complexe de soumission et de sacrifice de soi. Il n’a  » jamais pu supporter de penser que Jésus n’ait été rien de plus qu’un mythe, cela devint un devoir envers lui-même que de faire de Jésus une réalité et non une création due à un processus de mythogenèse « .

En proie à une crise mystique, il veut mettre un terme aux affirmations scientifiques de sa compagne et faire taire le mépris cynique qu’elle lui objecte. Il s’incarne alors dans un Christ hésitant et faible, et cependant guérisseur puisque « [les malades] croyaient en son pouvoir plus fermement qu’ils ne croyaient en leurs maladies. Ainsi les guérissait-il« . Et ainsi s’expliquent, psychanalyse à l’appui, les miracles de Jésus. On peut sourire ou s’offenser mais certainement pas rester insensible devant le destin d’un homme qui devint Dieu.

 

Voici l’homme (Behold the Man, 1969), Michael Moorcock traduit de l’anglais par Martine Renaud et Pierre Versins, Le Livre de Poche n°7012, 1977, 224 pages

A lire aussi :

Le maître-chêne – Danielle Martinigol Retour à Guédelon avec Le maître-chêne, deuxième aventure sur le chantier médiéval. Les éditions Actu SF ont bien fait de créer une collection pour ce...
Cité 19 – Stéphane Michaka Après une lecture enthousiaste il y a quelques années de La fille de Carnegie de Stéphane Michaka, j'ai été agréablement surprise de découvrir que l'a...
The Graveyard Book – Neil Gaiman "There would be a child born who would walk the borderland between the living and the dead." Ce garçon s'appelle Nobody Owens. Owens du nom de ses ...
Les Chroniques des Ravens / 2 – James Barcla... Les Ravens ont brillamment accompli leur première mission : ils ont trouvé les trois catalyseurs qui ont permis de déclencher AubeMort. Ce faisant, ...

Mes Imaginaires est un blog de lecture animé depuis le 6 janvier 2004 par Sandrine Brugot : chroniqueuse littéraire, membre du jury du Grand Prix de l'Imaginaire de 2008 à 2018, formatrice et animatrice de débats.

Laisser un commentaire

Votre adresse de messagerie ne sera pas publiée. Les champs obligatoires sont indiqués avec *