Adultes

Biographie comparée de Jorian Murgrave – Antoine Volodine

Volodine-1.jpgCe texte réjouira tous les amateurs de littérature. C’est en effet un livre exigeant, qui demande à son lecteur d’être à la fois attentif et imaginatif afin de reconstituer l’histoire dans ses blancs.
Car on ne sait pas grand-chose de Jorian Murgrave, et guère plus au début qu’à la fin. On le dit ennemi des Hommes, venu d’une autre planète dans un dessein meurtrier. Alors on le pourchasse, aussi impitoyablement et cruellement que l’assassin multirécidiviste qu’il semble être. Mais entre les extraits de biographies, écrites par biographes qui ont tous été assassinés, se glissent des textes du murgrave lui-même, qui laissent deviner une autre personnalité, extrêmement trouble, mais prophétique, voire mystique. Jorian Murgrave a une mission à accomplir sur Terre, nous ne saurons jamais laquelle mais elle passe par l’incarnation et la souffrance. Alors le murgrave souffre pour on ne sait quelle rédemption, pour une révolution à laquelle même les hommes ne croient plus.

Ce flou narratif est par ailleurs entretenu par une atmosphère teintée de surréalisme qui souligne l’absurdité de ce monde : « Il haussa les épaules et l’ombre d’une bicyclette se profila devant lui, en réponse à la danse blanche de son visage. Le chemin était fort encombré : le temps, en se retirant, n’avait pas laissé sur la grève que des poissons et des crabes. Il avait aussi saupoudré les rues d’un nombre incalculable de bicyclettes aux formes trapues et paisibles, au parfum d’écrous et de rayons prolétariens ; sans parler de toutes les silhouettes transparentes et friables des humains, pétrifiés dans un somnambulisme crépusculaire. Quand il se déplaçait, Thü évitait d’effleurer tout ce bric-à-brac : il n’avait aucun désir de se tacher les mitaines.« 

Dans ce texte labyrinthique, le lecteur doit se trouver son propre fil directeur sous peine d’être submergé par le non-sens. Cette démarche acceptée, il peut alors plonger dans un texte extrêmement littéraire, à la langue riche et souvent surprenante, parfois déroutante car il n’est pas de mots exacts pour dire la monstrueuse ambiguïté de Jorian Murgrave. On ne lit pas souvent d’aussi beaux textes de science-fiction : profitez-en s’il s’ennuie silencieusement sur les rayons de votre bibliothèque.

Biographie comparée de Jorian Murgrave, Antoine Volodine, Denoël (Présence du Futur n°397), 1985, 216 pages

A lire aussi :

Alchimia 1 & 2 – Eric Sanvoisin "Je m'appelle Tinaël. J'ai dix ans. Mon meilleur copain est une copine. Elle se nomme Lilaé. Nous habitons sur Alchimia. Depuis l'interdiction de la m...
La fantasy – Jacques Baudou En commençant ce livre par la dernière page, celle de la bibliographie, on comprend qu'il comble un vide : il n'existe pas aujourd'hui en français d...
Urban 1 : les règles du jeu – Brunschwig �... Grâce à un graphisme fourmillant de détails, Roberto Ricci plonge immédiatement le lecteur du premier tome de la série Urban Les règles du jeu dans l’...
Sprats – David Bessis Jusqu'au 1er janvier 2014 au matin, le narrateur de Sprats était un homme comme les autres : "Trente-deux dents. Vingt doigts, dont la moitié de pie...

Mes Imaginaires est un blog de lecture animé depuis le 6 janvier 2004 par Sandrine Brugot : chroniqueuse littéraire, membre du jury du Grand Prix de l'Imaginaire de 2008 à 2018, formatrice et animatrice de débats.

Laisser un commentaire

Votre adresse de messagerie ne sera pas publiée. Les champs obligatoires sont indiqués avec *