Adultes

Thomas le Rimeur – Ellen Kushner

Kushner.jpg

Ce livre se présente sous la forme de quatre récits des quatre personnages principaux : Meg et Gavin, deux vieux paysans qui élèvent quelques moutons, Elspeth et Thomas. Gavin s’interroge : comment Thomas est arrivé chez eux, puis revenu, quelle vie mène-t-il, qu’en est-il des aventures qu’on lui prête et de son immense talent pour la harpe et l’écriture de chansons ? A la fin de son récit, Thomas a disparu.

Dans la seconde partie, Thomas raconte comment il a rencontré la reine des elfes dans la campagne, pourquoi elle l’a embrassé, pourquoi il l’a suivie dans son royaume pour sept ans. Là, il n’a le droit de parler qu’à elle, ou de chanter. Dans cette luxueuse cour, il est souvent seul, servant les désirs de la reine dont il est amoureux. Son frère, Chasseur, se prend d’inimitié pour lui et lui lance un défi : répondre à l’énigme du chevalier dont l’âme est enfermée dans une colombe à cause de Chasseur. Le récit de Meg raconte le retour de Thomas, les changements de sa personnalité, ce qu’est devenue Elspeth pendant son absence. Le récit de celle-ci raconte la vie de Thomas après son retour et les dons qu’il a acquis au royaume des elfes.

Ce livre est comme un fleuve qui traverse doucement des terres austères : il s’écoule lentement, disparait pour mieux susciter ses légendes et revient pour continuer son cours inexorable jusqu’à sa fin. La vie de Thomas le musicien poète est comme un rêve dans un monde de chants et de brumes. Un texte lent, mystérieux et poétique.

 

Thomas le Rimeur (Thomas the Rhymer, 1990), Ellen Kushner traduite de l’anglais par Béatrice Vierne, Gallimard (Folio SF), 2002, 366 pages, 5,90€

A lire aussi :

Le Clan des Otori / 4 – Lian Hearn La fin de la trilogie de Lian Hearn ayant été très décevante, on ne pouvait que se réjouir à l'annonce d'un quatrième tome inopiné. Retrouver Takeo et...
Endgame – James Frey A la lecture d’Endgame, on peut se demander jusqu’où ira la littérature jeunesse dans la banalisation de la violence. La violence comme jeu, comme spo...
La singulière tristesse du gâteau au citron –... Quel ennui que ce livre d'Aimee Bender ! Qui pourtant ressemble de loin (quand on ne l'a pas encore ouvert) à une douce fable sur l'enfance et la diff...
L’homme programmé – Robert Silverberg Nat Hamlin, artiste génial et psychopathe dangereux, a été effacé. Nat Hamlin n'existe plus. Ou presque plus puisque son corps est toujours là, désorm...

Mes Imaginaires est un blog de lecture animé depuis le 6 janvier 2004 par Sandrine Brugot : chroniqueuse littéraire, membre du jury du Grand Prix de l'Imaginaire de 2008 à 2018, formatrice et animatrice de débats.

Laisser un commentaire

Votre adresse de messagerie ne sera pas publiée. Les champs obligatoires sont indiqués avec *