• Chronique des jours à venir – Ronald Wright

    Le narrateur, David Lambert est le conservateur du musée de la Locomotion de Londres. On lui remet une lettre signée H.G. Wells  » à n’ouvrir que le 21 décembre 1999 « . Sentant le canular mais curieux de nature, il finit par découvrir, planquée dans un squat, une machine à voyager dans le temps, construite jadis par la jeune maîtresse de Wells. L’homme est archéologue et pourtant, il ne choisit pas de retourner dans le passé mais de suivre les traces de la jeune inventeur vers l’année 2500 de notre ère. Détruit par la mort de sa maîtresse quelques quinze années plutôt, David Lambert emmène avec lui ses souvenirs, allant jusqu’à…