• La falaise hantée – Dorothy Macardle

    Ce n’est pas tant la falaise que la maison dans laquelle Roderick Fitzgerald et sa sœur Pamela s’installent qui est hantée. Les noms des protagonistes place ce roman sous les meilleurs auspices, et c’est d’ailleurs ainsi qu’il débute. Tous deux cherchent à quitter la ville, lui pour écrire, elle pour sa santé. Ils sont sous le charme de Cliff End, vieille demeure battue par les vents de la Cornouaille, ensoleillée et accueillante. Ils l’achètent une bouchée de pain à un militaire retraité : un bon départ pour une nouvelle vie. Mais bien sûr, tout se complique rapidement. On entend des bruits, des sanglots, l’atmosphère se glace soudain et des spectres vaporeux…

  • L’autre voyage de Phileas Fogg – Philip José Farmer

    Partons du principe que vous avez tous lu Le Tour du monde en 80 jours du grand Jules Verne. Philip José Farmer l’a lu lui, et plusieurs fois. Comme beaucoup de lecteurs, il a été intrigué par les bizarreries et surtout les « blancs » de cette histoire : qui est Phileas Fogg, d’où vient-il et pourquoi a-t-il relevé cet incroyable défi ? Verne ne le dit jamais. Et pourquoi, mais pourquoi les cloches de Londres sonnent-elles à toute volée neuf heures moins dix quand l’imperturbable aventurier repose enfin le pied en terre britannique ? Je ne répondrai qu’à cette dernière question, car maintenant je sais mais ne veux pas tout vous…