• Aux sources du temps – Alain Leboutet

    Comment ne pas être emportée par une vague de colère à la lecture de ce livre ? Il est évident, dès les premières pages que le travail de l’éditeur est inexistant. Même pour un livre édité à compte d’auteur, il me semble que « France Europe Editions » (plus vendeur de papier qu’éditeur) aurait pu faire plus qu’imprimer le texte envoyé par l’auteur, sans aucune relectures, corrections et surtout sans conseils à un auteur certes débutant mais pas à cours d’imagination : 593 pages de space opera pour un premier roman, c’est ambitieux, mais avec cet « éditeur »-là, c’est raté. Car ce pavé est truffé de coquilles et d’erreurs capables de vous décourager…

  • Elizabeth Moon – Héroïne d’un jour

    Esmay Suiza est une héroïne bien malgré elle. Venue d’une planète rurale aux coutumes patriarcales, elle a intégré les FSM (Forces Spatiales de Métier) pour échapper à ce monde et à ses cauchemars personnels. On apprend en effet après quelques chapitres qu’enfant, la jeune femme a été violée et que sa famille le lui a toujours caché. D’où un flagrant complexe d’infériorité. C’est pourtant bien elle qui parvient à dénouer un complot à bord d’un vaisseau de guerre, prenant la tête d’une mutinerie et démasquant les traîtres. Ainsi sauve-t-elle la très célèbre Heris Serrano (qui fait l’objet d’une trilogie du même auteur). Mais nous ne sommes pas dans un livre…

  • Traquemort / 4 – Simon R. Green

    Owen Traquemort, ancien aristocrate, et ses amis sont venus à bout de l’Empire : la malfaisante Lionnepierre XIV a été renversée et le sort de millions d’habitants n’est plus entre les mains d’une oligarchie corrompue et cynique. Enfin en théorie. Car s’il a fallu trois volumes au Traquemort pour passer du statut de proscrit à celui de rebelle à celui de rebelle puis de sauveur de l’humanité, il en faudra plus d’un pour que l’Empire se réorganise. Les dirigeants d’hier sont devenus les rebelles d’aujourd’hui et entendent bien tirer profit de la nouvelle organisation. Les grandes Familles constituent une menace, mais elle a le mérite d’être connue. Les IA rebelles…

  • Le cycle d’Ender / 1 : la stratégie Ender – Orson Scott Card

    Parce qu’il est le troisième enfant de ses parents, Ender est le vilain petit canard ; il est aussi un génie qui à six ans est définitivement recruté par la Flotte Internationale pour devenir commandant de l’armée de guerre. Il va donc subir un apprentissage rigoureux pour devenir ce qu’il n’est pas : un tueur implacable. Ce sont les doryphores qu’il s’agit de tuer, insectes monstrueux venus déjà par deux fois du fin fond de l’espace pour envahir la Terre. La prochaine guerre sera la dernière et verra l’extinction des hommes ou des doryphores. Roman d’apprentissage donc, où le jeune génie apprend la haine d’un peuple qu’il ne connaît pas,…

  • Le dernier voyage d’Horatio II – Eduardo Mendoza

    Le commandant Horatio II consigne jour après jour dans son Respectueux Rapport tous les faits et gestes de l’équipage et des passagers de son vaisseau. Force nous est donc donné de constater que c’est un incapable fini et que chacun fait à bord ce qu’il a envie. Il n’y aurait peut-être pas lieu de s’inquiéter si les passagers n’étaient des membres irrécupérables de Femmes Dévoyées, de Vieillards Imprévoyants et de Délinquants, envoyés dans l’espace sans destination précise, pourvu qu’on s’en débarrasse… Le régime d’eau putride et de bouillies de riz conduisant ce charmant équipage au bord de la révolte, le commandant doit rejoindre les stations spatiales qu’il croise au hasard…