• Le premier sang – Sire Cédric

    Eva Svärta est une femme flic qui ne passe pas inaperçue : grande et svelte comme il se doit (à part Violette Retancourt, on voit rarement dans la police d’héroïne obèse), elle cache ses yeux rouges derrière des lunettes noires, mais ses cheveux blancs révèlent assez sa nature d’albinos. Elle fait équipe au quotidien avec un certain Erwan Leroy qui a décidé de coincer un vendeur de drogue quasi intouchable : Ismaël Constantin. La planque se passe très mal et l’appartement du dealer est incendié : on le retrouve complètement carbonisé, torturé avant sa mort. Un autre incendie se déclare peu après, chez les Reich à Neuilly-sur-Seine. Ce que les deux enquêteurs ignorent…

  • Déchirures – Sire Cédric

    Les démons dansaient parmi les hommes, et lui seul le savait, lui seul le voyait » et il en rend compte, Sire Cédric, grâce à ce recueil de nouvelles en partie inédites. Diables, démons, vampires, créatures mi-hommes, mi-animales, l’éventail des êtres malfaisants est large et suffisamment angoissant pour créer un certain malaise. Cette écriture-là est donc hautement performative, ce qui est à mettre au crédit de ce jeune auteur que l’on imagine tout de noir vêtu. Il est toujours question d’innocence salie (filles violées, innocents torturés…) par des hommes soumis à leurs instincts, leurs pulsions et cela depuis leur plus jeune âge (« Chérubins »). Car qui a souffert fera souffrir plus encore,…