• Le cimetière des saints – Richard Paul Russo

    Les amateurs de SF ont découvert l’an passé Richard Paul Russo avec La nef des fous qui, en plus d’être un bon space opera, fut un succès commercial pour son éditeur, Le Bélial. Qui recommence donc, avec ce nouveau one shot, chose rare dans ce genre. Le lecteur suit le destin de Cal depuis sa cinquième année. Il est alors victime d’un accident et se retrouve sur le Monde de Conrad, planète inconnue de lui, son père étant probablement mort et sa nourrice se faisant massacrer sous ses yeux. Il atterrit dans un village d’hommes et de femmes très frustres auxquels il tient lieu d’esclave. Adolescent, il fuit ses « sauveurs »…

  • La nef des fous – Richard Paul Russo

    Personne à bord n’est assez vieux pour se rappeler depuis combien de temps l’Argonos erre dans l’espace. Depuis des générations il va, il est, même son passé a disparu. C’est pourtant une véritable société qu’il transporte à son bord, plusieurs milliers de personnes dont Bartolomeo, le narrateur, ne vivant uniquement que grâce au soutien indispensable d’un exosquelette. Il est le conseiller du capitaine Nikos et fait figure d’électron libre dans ce vaisseau où la société est fortement hiérarchisée : soutiers et travailleurs manuels en bas, Eglise toute puissante, avec son évêque en haut. En cas de crise, celui-ci acquiert une influence considérable. Aussi quand, pour la première fois depuis quatorze…