• Les clefs de Babel – Carina Rozenfeld

    Les hommes s’étant arrangés pour bien polluer la Terre, nos derniers représentants n’ont eu d’autre choix que de s’enfermer, il y a mille ans de ça, dans une haute tour hermétique. Et comme ça n’était pas encore assez, leurs dissensions ont créé une frontière infranchissable entre le haut et le bas de la tour. Promesse leur a été faite qu’un jour, le moment venu, quatre clefs apparaîtraient pour ouvrir la porte sur l’extérieur. Quand commence cette histoire, Liram vit en haut, chez les Aériens, et ses parents se font assassiner sous ses yeux. Il doit fuir vers le bas en compagnie de son chat avec lequel il va bientôt pouvoir…

  • Le mystère olphite – Carina Rozenfeld

    Les premiers titres de la collection jeunesse de L’Atalante sont sortis fin mai : une réédition, une traduction de l’américain et un roman français : on dirait que l’éclectisme est au rendez-vous. Pour le nom de la collection, il va falloir vous y faire et ne pas fourcher : le Maedre, du nom d’une créature inventée par Roland Wagner et Philippe Caza dans Le chant du cosmos. De bons hospices mais un nom vraiment très peu sonnant. Carina Rozenfeld nous propose un texte qui ne manque pas d’intérêt, même si quelques maladresses sévissent ici et là. Début du XXIIème siècle. Un jeune garçon de dix-sept ans, Maor, décide de fuir l’école où il vit depuis…