• La voie de la colère – Antoine Rouaud

    Le premier roman d’Antoine Rouaud s’ouvre sur un motif classique : un vieil homme raconte ce que fut sa vie à une jeune femme qui le pousse à parler. Le vieil homme, c’est Dun-Cadal, jadis général de l’armée impériale, aujourd’hui vieil ivrogne triste. La jeune femme, c’est Viola, historienne qui a pu étudier grâce aux structures de la toute nouvelle République. Elle veut faire dire au général où se trouve Eraëd, l’épée des empereurs, épée légendaire forgée aux débuts des temps. Car c’est lui qui s’en est emparé après la mort du dernier empereur. Alcool aidant, le vieux général va parler, lui raconter son passé. Il était Dun-Cadal Daermon, protégé de…