• Sphinx / 1 – Nicolas Jarry & France Richemont

    Il va d’abord falloir faire fi de la couverture, signée Civiello, qui est l’une des pires qu’il m’a été donné de voir. Ça n’est pas engageant et il faut prendre sur soi pour ouvrir le livre. Une fois la lecture commencée, on se prend facilement au jeu des personnages, même s’il n’y a rien là de révolutionnaire. Quelques trois mille ans avant notre ère, en Asie Mineure, une troupe de nomades recueille une enfant monstrueuse : âgée de quatre ans, elle a un corps et un visage de femme mais une patte de félin et une serre à la place d’un bras. C’est son enfance au sein de la tribu…