• Le vin de la violence – James Morrow

    L'être humain peut-il vivre dans un monde non violent ? Au contraire, la violence lui est-elle constitutive ? Dans son premier roman, James Morrow a imaginé un groupe d'humains se préservant de la guerre, de la haine et de la technologie...

  • Phobos – Victor Dixen

    Ils sont douze jeunes gens, six couples potentiels qui pendant le voyage qui les emmène vers Mars devront se choisir à coups de speed dating afin de s'unir pour le restant de leur vie. Ils sont beaux, jeunes et très naïfs, ils sont les premiers colons de la planète rouge. Et ils sont manipulés.

  • Le voyage improbable – Turf

    Chouette, revoilà Turf ! Il suffit d’entrapercevoir la couverture pour deviner que le grand Turf est de retour au mieux de sa forme. Ces visage, ces couleurs, ces situations complètement absurdes et drôles, c’est bien lui. Allez hop, c’est parti pour le voyage improbable d’un phare dans les étoiles. Le professeur Schnaps et ses étudiants viennent de faire une découverte incroyable au pied du phare d’Ouestan : un plésiosaure à deux têtes ! Vite vite, il accourt avec sa pioche et son cigare : il faut faire vite, la marée va remonter sous peu. Il retrouve sur place le professeur Noodle, son collègue britannique, qui lui présente un autre universitaire, le professeur Kurt Fruchttück…

  • Le casse du continuum – Léo Henry

    Ils sont sept. Sept spécialistes réunis pour former une équipe de choc, voire même l’Equipe, la seule et unique capable de réaliser le casse du continuum. Préciser de quoi il retourne gâcherait le plaisir. Car Léo Henry prend son temps pour nous dévoiler les enjeux de cette mission très spéciale. Non pas que le roman se traine, loin de là, mais il commence par présenter les personnages, les uns après les autres. Et ces portraits ne nuisent en rien à l’action car chaque protagoniste est saisi dans une aventure, une mission impossible précédant leur rencontre. Ainsi sait-on à qui on a affaire. Pas à des femmelettes, même si les femmes…