• La peau froide – Albert Sánchez Piñol

    « Une terre écrasée entre le gris de l’océan et celui du ciel, entourée d’un collier d’écume blanche« . Sur ces quelques kilomètres carrés d’étendue glacée, deux hommes affrontent leurs peurs et leurs fantasmes. Le narrateur, jeune climatologue fuyant le monde par dépit, et Batís Caffó, vivant dans l’inutile phare de l’île. Chaque nuit, le phare est la proie d’étranges créatures humanoïdes aux doigts palmés que Batís massacre méthodiquement. Le narrateur, épouvanté lui aussi par ces êtres cauchemardesques, rejoint Batís dans sa haine et sa rage destructrice. Pourtant le gardien vit avec une de ces créatures, une femelle soumise qui lui sert de bonne et d’exutoire. En l’observant, le narrateur comprend peu…