• Crépuscule Ville – Lolita Pille

    Enterrée la pétasse du XVIème : pour son troisième roman, Lolita Pille délaisse le ton ado (elle a vingt-cinq ans) pour un narrateur omniscient et le sexe à tous les étages pour un roman d’anticipation très pessimiste (y en a-t-il des gais ?) : une dystopie. Sans remonter les décennies, ni invoquer les classiques (Huxley, Orwell…) force est de constater que ce genre particulier de science-fiction (soft) plaît aux auteurs français : Céline Curiol, Céline Minard (beurk), Antoine Bello, Elise Fontenaille… : ils sont nombreux à choisir d’analyser notre société actuelle en la projetant dans un futur très proche et d’autant plus inquiétant. Que nous apporte donc ce Crépuscule Ville ?   Le héros, Syd Paradine, est…