• Les carnets de Victor Frankenstein – Peter Ackroyd

    Il y a quelques années, Theodore Roszak nous donnait sa version du célèbre roman de Mary Shelley dans Les mémoires d’Elizabeth Frankenstein. Le romancier américain avait choisi de mettre en lumière Elizabeth, la cousine de Victor, inventeur de la créature. L’anglais Peter Ackroyd choisit de donner la parole à Victor Frankenstein lui-même à travers ses carnets et en se permettant un grand nombre de modifications par rapport au texte de Mary Shelley. Toutes les lister serait ici de peu d’intérêt. Notons surtout que certaines concernent des détails sans influences majeures sur le récit comme la mort d’Elizabeth (qui est ici la sœur de Victor, et non plus sa cousine, il ne peut…