• Bordemarge – Emmanuelle Nuncq

    Deuxième roman d’Emmanuelle Nunq, le premier à porter l’étendard de « roman français » publié chez Castelmore. Beaucoup d’énergie et de dynamisme, malheureusement desservis par l’écriture. Tout a fort mal commencé, par exemple page 18 (c’est-à-dire en fait après huit pages de texte proprement dit) : « Seamus baissa la tête comme une jeune fille pudique, passa ses mains dans ses cheveux bruns qu’il décoiffa, et reporta son regard sur ses lunettes qu’il entreprit de nettoyer avec son foulard. L’aubergiste s’approcha d’eux avec dans les mains deux bouteilles de vin et autant de verres qu’il posa avec violence sur leur table. Ces messieurs voudront p’t’être une chambre pour la nuit ? demanda-t-il avec tout le mépris dont il était capable. D’ordinaire, c’était son…