• Le temps n’est rien – Audrey Niffenegger

    Henry souffre d’une maladie génétique rare, la chronodéficience. Résultat, il voyage dans le temps, bien contre son gré et sans guère de logique. Il peut même lui arriver de se rencontrer, à des âges différents bien sûr. A l’âge de trente ans et des poussières, il rencontre Claire qu’il va épouser quand elle aura vingt ans. Mais il fait sa connaissance quand elle a six ans, lui rend visite de temps en temps alors qu’il a lui-même vingt ans, trente ans…etc. Et c’est tout, rigoureusement tout. Alors sur 521 pages, ça fait un peu long… Tant qu’elle n’est pas majeure, il lui dit d’attendre, après ils se marient, puis essaient…