• Coco givrée – Nadine Monfils

    Par quel bout commencer, je ne sais, tant ce livre est étrange. Sachez d’abord que Nadine Monfils a écrit une trentaine de livres, peut-être y a-t-il dedans une clé pour apprécier celui-là. Et Nadine Monfils est belge. C’est sans doute aussi à prendre en compte pour cerner son humour. Elle convoque d’ailleurs bien des éléments de son pays comme on le voit déjà sur la couverture. Qui dit Magritte dit surréalisme et univers loufoque, et là, le lecteur est servi. Ce roman est farci de personnages improbables et de situations grotesques qui voisinent avec des scènes d’horreur crue. Le mélange me laisse extrêmement dubitative… Il y a à la base…