• D’or et d’émeraude – Eric Holstein

    Si vous avez comme moi été moyennement emballé par le précédent et premier roman d’Eric Holstein, Petits arrangements avec l’éternité,  vous pouvez l’oublier : celui-ci est beaucoup mieux. Vraiment beaucoup mieux. Il faudra certes, pour l’apprécier, que l’amateur d’uchronie se double d’un amateur de romans historiques, en particulier de ceux qui retracent l’épopée des conquistadores. Trois parties, trois époques, un lieu. Le jeune Simon, né en Colombie et adopté par un couple de Français, arrive à Bogota pour se confronter à son pays d’origine. Ses parents adoptifs ne lui ont jamais caché sa naissance et leur parcours, mais il a envie d’en savoir plus, après vingt-cinq ans de quasi indifférence. Il s’intègre…

  • Le don – Patrick O’Leary

    Il est un courant de la fantasy américaine, né dans les années 80, qui cherche à se démarquer du courant post Tolkien. Les auteurs qui s’y rattachent se sont eux-mêmes appelés les Scribblies mais n’ont guère bénéficié des honneurs de la traduction française. Nous les connaissons donc mal, le seul à avoir percé ici étant Steven Brust. C’est dans cette lignée que s’inscrit par exemple Ellen Kushner dont  Thomas le Rimeur. est l’oeuvre qui nous est la plus familière. Dans ce livre, elle romançait une très ancienne ballade celtique, utilisant donc largement un matériau féerique familier. Le don, l’ultime héritage de Patrick O’Leary s’inscrit dans cette tradition littéraire. Il fait…

  • L’ange blond – Laurent Poujois

    Quelques billets enthousiastes ici ou là ont attiré mon attention sur ce livre, d’autant plus que je gardais un bon souvenir du premier roman jeunesse du même auteur, paru il y a quelques années chez Milan. Je m’attendais à une uchronie et à beaucoup d’action, et c’est exactement ce que j’y ai trouvé. Une jeune femme, Aurore Lefèvre, sorte de James Bond au féminin, n’aime rien tant que relever des défis aussi sportifs que dangereux et illégaux. La création musicale est aussi une de ses passions, qu’elle assouvit sous le pseudonyme de l’Ange blond. Parce que oui, elle est blonde et intelligente (ben quoi ?), la preuve en est qu’elle…

  • Chien du Heaume – Justine Niogret

    Aujourd’hui, il est question d’un premier roman français. Non ! Ne partez pas ! Il ne s’agit certes pas du roman du siècle, mais il vaut vraiment la peine qu’on l’évoque. Il s’agit d’une jeune femme, moche, rondouillarde et mercenaire. Elle s’appelle Chien du Heaume, c’est le nom qu’elle s’est donné, mais elle est sur les routes pour découvrir son vrai nom, celui de son père. Elle n’a que son épée pour la guider, celle qu’elle tient de son père et si semblable à celle du chevalier Sanglier. Elle part à sa recherche dans son château perdu. Mais le chevalier Sanglier ne sait rien, si ce n’est que c’est Orains…

  • Homo Vampiris – Fabien Clavel

    Oui, encore un roman vampirique… A ceux qui s’étonneront ne mon acharnement à lire ce genre de textes alors que je n’en éprouve manifestement aucun goût, je répondrai que je fais mon devoir de juré, ah, c’est beau le professionnalisme… Je reste me semble-t-il attentive, en tout cas curieuse de ce qui peut s’écrire dans le genre, soit par la nouveauté, la capacité de renouvellement, soit par l’habile maîtrise des canons. Rien de tout ça ici et j’abandonne ma lecture après deux cents pages. Parce qu’à plus de la moitié, je ne suis toujours rien à cette histoire tellement débridée que je ne sais ni où elle va ni quelles…