• Azimut – 1 / Lupano & Andreae

    Comme pour les précédentes bandes dessinées de l’illustrateur Jean-Baptiste Andreae (Mangecoeur et La Confrérie du crabe, toutes deux avec Mathieu Gallié au scénario), on commence par regarder Azimut, par se perdre dans ce magnifique univers aux couleurs lumineuses, aux personnages étranges. Créatures improbables, « tronches » saisissantes et décors surréalistes posent les bases d’un univers propice au rêve et à l’imaginaire. Le scénario, bien sûr, est à l’avenant. Car voilà qu’on a perdu le nord ! Les explorateurs, comme le comte de La Pérue, explorateur royal de son altesse Irénée le Magnanime, roi de Ponduche, s’en reviennent à leur point de départ, croyant avoir trouvé une nouvelle terre ; des poissons volants se fracassent sur…