• Le crépuscule des dieux / 1 – Gudule

    Il y a bien longtemps que je n’avais pas lu quelque chose d’aussi… repoussant, serait peut-être l’adjectif qui convient. Evidemment, au départ, je ne suis pas la lectrice idéale puisque j’ai une dent contre la vulgarité et la mâchoire entière contre l’obscénité. Or ici, l’histoire sans intérêt (Merlin vieillissant se retrouve clodo dans une station de métro du 18ème arrondissement ; avec l’aide de Vivi, Moorgën la néo-nazi et Clochette la nympho, il espère faire revivre la chevalerie de jadis) n’est que prétexte à un déballage d’obscénités dont je vous donne de ce pas un exemple, vous comprendrez :  » -Putain, tu mouilles, ma salope ! -Et toi, tu triques,…

  • Morgane – Claudine Glot

    C’est à une entreprise bien difficile que s’attellent les éditions Adam Biro : retracer pour les adolescents en moins de quatre-vingts pages la vie des fées les plus célèbres de notre patrimoine littéraire. C’est la forme romanesque qui est choisie qui permet à la fois l’explication et la poésie.   Morgane s’intéresse donc à la célèbre soeur du roi Arthur depuis sa naissance jusqu’au combat final avec Mordred. Le récit est donc très bref, parfois un peu trop, mais il a le mérite d’être clair et de pointer les enjeux et les envies qui sous-tendent des personnages impulsifs et passionnés. Comme bien des adaptateurs avant elle, Claudine Glot choisit une…

  • Les dames du lac – Marion Zimmer Bradley

    Soyons clair dès le départ : Marion Zimmer Bradley a eu une idée de génie en faisant raconter l’histoire du roi Arthur et de ses chevaliers par les héroïnes de la légende. L’émergence de la religion chrétienne qui peu à peu étouffe les traditions ancestrales est un thème majeur du roman, du cycle d’Avalon en général, et souligne l’ambiguïté de l’époque en donnant aux héros une consistance psychologique que par ailleurs leur dénie le récit. Car soyons juste : si le traitement de la légende est original de part son point de vue, sa mise en oeuvre est extrêmement mièvre. Ces dames, Ygerne, Morgane, Guenièvre ne pensent qu’à ça, tout…

  • Le Codex Merlin / 2 – Robert Holdstock

    Où nous retrouvons Jason et Merlin. Jason, après s’être fait poignardé par son fils aîné, part à la recherche du second, Kinos, sur l’île d’Alba, l’île des morts et de ceux à naître. Il a pour cela fait appel a d’anciens Argonautes ressuscités. Merlin est lui aussi sur Alba où il retrouve Médée et doit aider le guerrier Urtha a reconquérir sa forteresse conquise par les morts. Tout cela pourrait tenir en 150 pages, et encore, or nous en avons 393 dans ce second livre du Codex Merlin. Robert Holdstock écrit, écrit, écrit, mais il ne se passe strictement rien, si ce n’est un combat et une scène de retrouvailles…

  • Le Codex Merlin / 1 – Robert Holdstock

    IIIème siècle avant J.C.. Merlin, déjà âgé de plusieurs centaines d’années, participe à la résurrection de son ami Jason avec lequel il a conquis la Toison d’Or. Celui-ci gît depuis des siècles au fond d’un lac, accroché à son navire, Argo le mythique. Revenu à la vie, le chef des Argonautes va poursuivre le projet qu’il avait au moment de mourir, sept cents ans plus tôt : retrouver les corps de ses deux fils que sa femme Médée a tués devant ses yeux. Mais Merlin lui apprend qu’ils ne sont pas morts, que Médée les a trompés puis a caché les enfants au-delà du temps et qu’ils doivent précisément se…