• L’homme qui savait la langue des serpents – Andrus Kivirähk

    « Il n’y a plus personne dans la forêt », voilà comment l’homme qui savait la langue des serpents commence le récit de sa vie. Tout le monde est parti, il est le dernier, comme il l’a toujours été. Le dernier aussi à parler la langue des serpents. C’est donc d’un autre temps et d’autres mœurs que Leemet va nous parler, un temps où les femmes s’accouplaient aux ours, où les humains hivernaient avec les serpents. Leemet est né au village car son père croyait au progrès. Mais il est mort décapité par un ours et sa femme a décidé de retourner dans la forêt de ses ancêtres avec Salme, sa fille…