• Ysabel – Guy Gavriel Kay

    L'écrivain canadien s'intéresse au passé celte de la Provence, à ses mythes et surtout ses lieux qui marquent encore le paysage aujourd'hui. L'intrigue moderne trouve ses racines dans une rivalité millénaire, une histoire d'amour et de mort qui recommence sans cesse. Dommage que la traduction desserve ce texte lauréat du World Fantasy Award 2008.

  • Les chevaux célestes – Guy Gavriel Kay

    Les chevaux célestes s’adresse à tous les amateurs de fantasy historique, avec beaucoup d’histoire et très peu de fantasy. Le tout dans une Chine ancienne, nommée Kitai et inspirée de la dynastie Tang, précise l’auteur en postface. Shen Tai, fils cadet du général Shen Gao a décidé de passer la période de deuil due à son père dans la vallée retirée du Kuala Nor. C’est là que pendant deux ans, il enterre les cadavres des soldats morts au combat, quel que soit leur camp, car leurs âmes en peine cherchent le repos. Travail ingrat et solitaire dont il s’acquitte si bien qu’une princesse lui offre deux cent cinquante chevaux célestes,…

  • Le dernier rayon du soleil – Guy Gavriel Kay

    Voici un livre difficile à résumer : pas de héros mais des destins qui se croisent, pas d’intrigue mais une vaste saga, sur le modèle des récits nordiques, se déroulant dans le nord de l’univers déjà imaginé par Kay dans ses précédents romans. Trois peuples s’affrontent : les Erlings, marins émérites vivant bien au Nord du monde sur des terres ingrates ; sur leurs vaisseaux-dragons, ils écument les mers pour des raids meurtriers et enrichissants. Les Anglcyns sont les premières victimes des Erlings et ont bien failli disparaître sous les assauts répétés de ces rudes marins. Les Cyngaëls vivent dans le même pays que les Anglcyns mais de l’autre côté…