• May le monde – Michel Jeury

    J’aurais aimé acclamer avec les fans le come back de Michel Jeury à la science-fiction… Malheureusement, après trois tentatives toutes aussi épuisantes les unes que les autres, je parviens péniblement aux alentours de la page cent vingt après avoir traîné ce livre comme un boulet pendant trois jours. J’abandonne, je n’en peux plus, bien des livres m’attendent. Il ne m’a fallu que quelques pages pour comprendre que ce livre et moi, ça n’était pas gagné d’avance. Mais il est des livres qui se méritent ; je m’accrochais donc. Mais enfin cette langue invraisemblable a eu raison de ma bonne volonté qui s’est épuisée à déchiffrer et à essayer de comprendre…

  • Le chat venu du futur – Michel Jeury

    Louise et Charlie Carsac ont trouvé un drôle de chat : il devient parfois couleur groseille. Alors ils l’ont appelé Groseille. Mais Groseille n’est pas un chat comme les autres : venu de l’an 2997, c’est un agent secret télépathe qui doit espionner la famille Carsac et leurs chiens, Rambo et miss Sissi. Car dans le futur d’où il vient, les animaux sont devenus intelligents, comme les humains et les chats plus intelligents que les autres. Mais les chiens ayant trahi l’ordre instauré par les chats, Groseille (en fait l’agent 777) est chargé de trouver le premier ancêtre des chiens supérieurs : serait-ce Rambo ou miss Sissi ? Groseille entraîne…