• Même pas mort – Jean-Philippe Jaworski

    Bellovèse n’est même pas mort… Il aurait pourtant dû trépasser car mortellement blessé lors du terrible assaut de la forteresse d’Uxellodunon, après la traversée nocturne de la profonde Uidunna. Si ces noms aussi inusités que chatoyants ne vous font pas rêver, s’ils ne vous donnent pas envie d’ouvrir une page d’imaginaire originale, alors ce premier tome de la trilogie des Rois du monde vous semblera peut-être difficile. C’est qu’il s’y rencontre des Combogiomar, des Eposognatos, des Eluorix. Nous sommes en effet en terres gauloises, bien avant que les Romains ne leur donnent droit de cité en quelque texte que ce soit. Et comme la tradition essentiellement orale n’a guère laissé…

  • Gagner la guerre – Jean-Philippe Jaworski

    J’ai raté la première publication de Jean-Philippe Jaworski, Janua Vera, alors laissez-moi vous dire que si c’est aussi votre cas, il ne faut pas négliger Gagner la guerre, son premier roman, sans quoi vous passeriez à côté du meilleur de la fantasy française, je m’explique. Dès les premières pages, nous voici transportés par la faconde de Benvenuto Gesufal à Ciudalia, cité-état qui offre quelques ressemblances avec la Venise de la Renaissance : une ville puissante, commerçante, en conflit avec des adversaires déterminés, de grandes familles aristocratiques et une soif de pouvoir qui justifie tout. Deux podestats  gouvernent cette République, mais quand s’ouvre le roman, Leonide Ducatore est en fait le…