• Le Clan des Otori / 4 – Lian Hearn

    La fin de la trilogie de Lian Hearn ayant été très décevante, on ne pouvait que se réjouir à l’annonce d’un quatrième tome inopiné. Retrouver Takeo et Kaede ainsi que ce Japon médiéval presque plus vrai que nature allait sans doute nous permettre de renouer avec près de 1500 pages de plaisir de lecture. Et de fait, la plume de Lian Hearn est toujours aussi fascinante dans ses descriptions, l’installation d’une ambiance feutrée mais inquiétante. L’écriture élégante et subtile de cet auteur est toujours aussi captivante. Mais Takeao et Kaede ont vieilli, ils n’ont plus la fureur de la jeunesse et sont devenus des souverains censés et soucieux du bien…

  • Le Clan des Otori / 3 – Lian Hearn

    Sire Shigeru est mort et le sort s’acharne sur Takeo renié par son clan, poursuivi par Araï, le chef de guerre qui veut sa mort. Il n’a plus que son amour pour Kaede, qu’il a épousée à la fin du second tome. Tous deux décident de se rendre sur les terres de la jeune femme afin d’y affermir son autorité. Mais Takeo doit organiser la résistance et se défendre inlassablement contre les attaques de la Tribu qu’il a désertée et qui veut aujourd’hui sa mort. Bousculant tous les codes, Takeo se marie sans l’autorisation des seigneurs de la guerre, s’allie à des parias et communique avec des membres de la…

  • Le Clan des Otori / 2 – Lian Hearn

    A la fin du premier tome, Takeo a rejoint la Tribu. Il doit donc subir un apprentissage visant à le rendre impitoyable. Accompagné de Yuki, fille de son maître Muto Kenji, de Aiko son ennemi et de quelques autres membres déguisés en balladins, l’adolescent part vers les hauteurs enneigées pour échapper à la vengeance d’Araï. Mais il pense toujours à Kaede qui est retournée sur ses terres, a retrouvé ses soeurs et son père qui ne tarde pas à sombrer dans la folie, et s’est rendu compte qu’elle était enceinte. Elle doit s’affirmer et prendre la tête de ses possessions. Mais en tant que femme, elle est soumise à l’autorité…

  • Le Clan des Otori / 1 – Lian Hearn

    Le jeune Tomasu est le seul survivant du massacre de son village par les troupes de sire Iida, chef de guerre Tohan. Il doit la vie à Otori Shigeru, héritier légitime de son clan mais écarté par ses oncles intrigants. Celui-ci adopte le jeune homme et lui donne le nom de Takeo. Le maître qu’on lui attribue, Muto Kenji, lui fait peu à peu prendre conscience de ses capacités et surtout de ses dons extraordinaires qui n’appartiennent qu’aux membres de la Tribu : une ouïe extrêmement fine et les facultés de dédoublement et de disparition momentanés. Il s’avère bientôt que Takeo est le fils de défunt Kikuta Isamu, membre de…