• Urban 2 : Ceux qui vont mourir – Brunschwig & Ricci

    Urban 2 Ceux qui vont mourir est la suite immédiate du premier tome. Les Urbans Interceptors de Monplaisir sont plus que jamais sur les dents suite à l’assassinat d’un des leurs par Antiochus Ebrahimi, tueur à gages, en direct sur les écrans de la cité des jeux. Tous les Interceptors sont mobilisés, au premier rang desquels Zach Buzz. Le futur affrontement entre Buzz et Ebrahimi fait déjà l’objet de paris. On suit parallèlement le petit Niels dans les rues de Monplaisir. Perdu, il essaie de s’attacher les bonnes grâces d’Olif, amuseur ambulant qui depuis cinq ans échappe plus ou moins à la surveillance en ne dormant que quelques heures ici…

  • Urban 1 : les règles du jeu – Brunschwig & Ricci

    Grâce à un graphisme fourmillant de détails, Roberto Ricci plonge immédiatement le lecteur du premier tome de la série Urban Les règles du jeu dans l’univers étonnant d’Urban imaginé par Luc Brunschwig. Urban, c’est la ville bien sûr, mais c’est surtout un monde nouveau pour Zach Buzz qui quitte sa campagne pour devenir flic à Monplaisir, « le dernier endroit où ça rigole dans la galaxie » : 300 000 hectares pour 18 millions de visiteurs quotidiens. Monplaisir est une vaste cité de jeux où les gens viennent s’amuser. Tout entière dédiée au divertissement de masse, la cité de Monplaisir n’est pourtant pas un paradis. Vols et crimes y sont régulièrement commis, c’est pourquoi…

  • Rohan au Louvre – Hirohito Araki

    Alors qu’il n’est encore qu’un jeune mangaka en herbe de dix-sept ans, Rohan Kishibe passe l’  é té    dans l’auberge de sa grand-mère. Il y rencontre une mystérieuse jeune femme qui lui parle du tableau le plus sombre du monde, peint au Japon trois siècles plus tôt par un homme qui fut exécuté pour avoir abattu l’arbre à l’origine du précieux pigment sombre. Elle n’a que le temps de lui dire que ce tableau est désormais au Louvre, puis elle disparaît dans la nuit, accablée semble-t-il par un chagrin d’amour.   Dix ans plus tard, Rohan décide d’aller à Paris pour voir le tableau. Il se rend au Louvre où il apprend…

  • Les derniers jours d’un immortel – Vehlmann & Bonneval

    Qu’en serait-il de l’humanité si elle pouvait vivre éternellement ? Qu’est-ce que l’Homme serait prêt à sacrifier pour ça ? Voilà quelques unes des questions qui traversent cette bande dessinée dont la sobriété graphique sert un propos des plus profonds. Elijah fait partie des huiles de la police philosophique : en cas de problèmes entre les différentes races peuplant l’univers, c’est à lui qu’on fait appel. Car Elijah est un fonctionnaire efficace, discret, effacé derrière son travail. Mais un événement personnel vient ébranler sa belle neutralité psychologique : un ami très cher a décidé de mourir, sans l’en avertir. Qu’est-ce que mourir quand on est a priori immortel ? C’est…

  • Le lac aux vélies – Nosfell & Debeurme

    Voici un livre totalement original que j’ai grand plaisir à vous présenter car il m’a immédiatement séduite. Edité par les éditions Futuropolis, il n’a rien à voir avec une bande dessinée puisque que sur chaque double page ne figurent qu’un dessin sur l’une et le texte sur l’autre. Mais quels dessins ! Dus à Ludovic Debeurme, ces crayonnés mettent en images un monde vraiment extraordinaire où la violence et l’étrangeté côtoient le rêve sous la forme d’un conte très tourmenté qui parle immédiatement à l’imagination. Le lac aux vélie est une fable onirique qui raconte l’histoire de Günel , « né du croisement des souffles d’un dieu fou et d’un mourant…