• Electrons libres – James Flint

    L’idée de départ était d’écrire une biographie de James Acord, sculpteur de déchets nucléaires. Le romanesque a pris le dessus et le projet a abouti à Electrons libres, au genre inclassable mais au nombre de pages conséquent. Acord est devenu Jack Reever qui n’est pas le héros, mais bien plutôt un fantôme, une ombre que le héros, son fils Cooper James, poursuit. Ce dernier est Anglais, programmateur informatique dans un centre nucléaire, maillon d’une chaîne dont il ignore la finalité. Bourré de complexes, il vit une petite vie pépère jusqu’au jour où on lui apporte les cendres de son père dans une boîte à café venue des Etats-Unis. Il décide…