• Stoneheart – Charlie Fletcher

    « Tu croyais pas que ton Londres était le seul qui existait, quand même ? » Depuis quelques années, nous avons eu plusieurs preuves du contraire, la plus brillante étant certainement celle due à Neil Gaiman. C’est aujourd’hui Charlie Fletcher, journaliste, qui s’y colle pour son premier roman. Il nous propose un Londres où certaines personnes peuvent voir ce qui reste invisible au commun des mortels : tares, répliques, Singuliers… autant de statues plus ou moins humaines qui s’animent sans que vous et moi, touristes d’un jour, ne puissions les voir. George Chapman, douze ans, découvre bien malgré lui au début du roman qu’il a cette incroyable capacité. Il s’en serait bien…