• Le jour des Morts – Jean-Pierre Andrevon

    Quel étrange texte nous offre Jean-Pierre Andrevon, à la fois pudique, étrange et dérangeant sur la mort. Le lecteur pénètre dans l’intimité de la famille d’Alain, vingt-quatre ans, le narrateur, en ce jour spécial qu’est le jour des Morts. Une fois l’an en effet, les morts sortent de leurs tombes et viennent visiter leurs proches restés en vie. Alain attend (ou redoute) la venue de ses grands-parents et surtout de sa mère, morte quand il avait quinze ans. Alors que la ville se fait silence et immobilité, comme enveloppée d’un suaire, les deux petits vieux arrivent, tels des statues de boue, suivis de Dominique, la mère d’Alain. La cérémonieuse journée…