• Les lumineuses – Lauren Beukes

    On a découvert Lauren Beukes en France grâce à un premier polar original, Zoo City. Avec Les lumineuses, l’auteur sud-africaine choisit de transporter ses lecteurs aux Etats-Unis à diverses époques du XXe siècle. Mêlant serial killer et voyage dans le temps, Lauren Beukes imagine une intrigue complexe dans laquelle le polar sordide côtoie humour et mystique sanguinaire. Chicago, 1931 : après une violente bagarre, le jeune Harper Curtis prend la fuite et se réfugie dans une étrange maison. Son probable propriétaire git ensanglanté au milieu de l’entrée et la Chambre semble exercer sur lui une macabre attraction. C’est là que sont exposés, comme des trophées, des objets qui tous se réfèrent…

  • Zoo City – Lauren Beukes

    Pourquoi ce livre-là plutôt qu’un autre ? D’abord, pour la couverture que je trouve superbe et qui sort vraiment de l’ordinaire ; ensuite pour la nationalité de l’auteur : sud-africaine, donc peut-être pas une resucée de looser courageux qui va sauver le monde en affrontant des hordes de… (ce que vous voudrez) à coups de hache, de sorts ou en courant vite s’il n’a vraiment pas de bol. Et bingo, ce livre est aussi original que mes suppositions à deux balles le laissaient présager. Ça se passe en Afrique du Sud, de nos jours, mais pas exactement comme aujourd’hui. Tous ceux qui ont fait de la prison, les assassins, vendeurs…