• Fraternity – Díaz Canales & Munuera

    La bande dessinée espagnole n’a pas fini de nous proposer ses petites pépites qui n’ont rien à envier à la franco-belge. Ici, deux noms maintenant bien connus s’unissent pour le meilleur : Juan Díaz Canales (Blacksad) au scénario et José Luis Munuera  (Merlin, Le signe de la lune…) au dessin. Le registre est légèrement fantastique, mais surtout historique, politique et social, c’est en deux tomes le récit d’un rêve généreux brisé par l’avidité des hommes. Au moment où commence le tome 1, l’utopie de Robert Mc Corman a déjà du plomb dans l’aile. Il avait rêvé une société parfaite et pacifique, baptisée « New Fraternity » et basé sur le partage des richesses…