• Paysage sombre avec foudre – Alain Claret

    Pourquoi j’ai choisi ce livre-là ? Parce qu’un membre du jury du Grand Prix de l’Imaginaire, cher à mon coeur, nous l’a signalé : « un putain de grand roman » ! Il ne m’en faut pas plus pour le lire dès réception, je suis influençable… Il ne l’a pas lâché, impressionné par le style et la maîtrise, et moi… eh bien moi, j’ai peiné, oh oui, au point de lâcher prise page 276, le temps de me rendre compte que vraiment non, il n’était pas dans mes cordes. A tel point que je n’ai pas envie de faire un résumé et vous en livre la quatrième de couverture, pour la première fois je crois…