• Rose morte /1 – Céline Landressie

    On croyait la littérature vampirique exsangue à force d'utilisations, manipulations et autres revisitations romantiques. Avec le premier tome de cette saga historique, Céline Landressie prouve qu'on peut encore écrire de bons romans, imaginer des intrigues originales et servir le mythe sans l'aseptiser.

  • Milady réorganise… à nouveau : Romantica

    Nouveau changement chez le label des éditions Bragelonne qui annonce la naissance d’une nouvelle collection, plus chaude que la Milady Romance : Romantica. Plutôt mal nommée puisqu’il ne s’agit pas de romantisme mais de sexe. L’un n’empêche pas l’autre ceci dit, mais mieux vaut être prévenu : « Partant du principe que le sexe et les sentiments ne sont pas dissociables, ce sous- genre de la romance aux contenus explicites n’hésite pas à mettre au c?ur du récit les enjeux liés au désir des femmes modernes. » Le missionnaire peut toujours aller se rhabiller, vive le cheval à bascule, vive la pieuvre ! Pour ceux qui n’auraient pas tout suivi,…

  • Le Cycle des démons / 1 – Peter V. Brett

    On assiste encore parfois à de petits miracles dans le monde de l’édition. A savoir que sous une couverture absolument hideuse, la pire que j’ai vue depuis longtemps, on peut trouver des textes réjouissants. C’est d’autant plus inattendu en matière de fantasy et chez un éditeur dont la surabondante production laisse rarement la place à de petits bonheurs comme celui-là. Le schéma narratif est pourtant très classique : trois jeunes héros, des enfants au départ, qui évoluent séparément jusqu’à ce que leurs chemins se croisent. Ils vivent dans un monde où une fois la nuit tombée, tout n’est plus qu’enfer pour les humains. Les chtoniens sortent alors de terre et…

  • Prophétie – Peter James

    J’ai lu cette année le premier tome des enquêtes de l’inspecteur Roy Grace, Comme une tombe, qui m’a tout à fait enthousiasmée. L’envie m’a donc prise d’essayer la veine plus fantastique de cet auteur britannique puisque Milady a commencé à en publier certains titres (pour ce titre-ci, il s’agit d’une réédition). Conclusion d’entrée : si Peter James ne réinvente pas le genre, il le manie très bien et tout ce qu’on peut attendre d’un petit bouquin comme celui-ci s’y trouve. Frannie, jeune archéologue assistante au British Museum , rencontre Oliver Halkin et son fils Edward par hasard juste avant de prendre son train. Quelques jours plus tard, dans un journal qu’elle ne lit pas…

  • Les domestiques – Michael Marshall Smith

    Mark a onze ans. Il vient de quitter Londres pour aller vivre au bord de la mer, à Brighton, ville endormie à ses yeux, avec sa mère malade et son beau-père, David. Il déteste ce dernier qui entend tout gérer dans la maison, les repas, les sorties de sa mère, et le nombre de canettes de Coca dans le frigo. Il rencontre par hasard sa vieille voisine du dessous, qui vit en sous-sol dans un minuscule appartement. Elle lui fait visiter les pièces contiguës qui se révèlent être les anciens quartiers des domestiques, sales et abandonnés. Pour se désennuyer, il décide d’y retourner seul, et découvre ces pièces telles qu’elles…