• Le cauchemar de Winston – Bernard du Boucheron

    De Philip K. Dick à Robert Harris, on a déjà lu plusieurs romans uchroniques sur la Seconde Guerre mondiale. Dans Le cauchemar de Winston de Bernard du Boucheron, les Allemands ont gagné la guerre, bien que gagné soit un grand mot. Disons que la signature en août 1941 d’un traité d’amitié perpétuelle entre le Reich et l’URSS a permis au Conducteur d’envahir presque tranquillement l’Europe jusqu’aux Pyrénées, Angleterre non comprise. Et ces satanés Anglais, alliés des Américains, bombardent les côtes françaises et l’Allemagne sans répit. Enfin jusqu’à la signature de la paix de Pantin en 1947. C’est donc à un portrait de la France occupée que se livre Bernard du…