• Louis Capet, suite et fin – Jean-Luc Benoziglio

    Les éditeurs de littérature dite générale nous réservent parfois de bonnes surprises. Les non-lecteurs de SF vont pouvoir découvrir, sans le savoir s’ils ne lisent pas cette critique, un des grands genres de la science-fiction : l’uchronie. Ce genre hautement romanesque qui a inspiré les plus grands (Silverberg, Dick…) se base sur un constat : l’Histoire ne s’est pas déroulée comme on croit. L’Invincible Armada a écrasé les Anglais en 1588, les Allemands ont gagné le Seconde Guerre mondiale… Benoziglio choisit une période peu usitée en uchronie : la période révolutionnaire. Louis XVI n’a pas été décapité mais banni. Il est devenu Louis Capet, simple citoyen ordinaire, sauf qu’il souffre…