• Le Déchronologue – Stéphane Beauverger

    La seconde tentative fut la bonne : j’ai achevé ma lecture du Déchronologue. Pourquoi un abandon ? Sans doute parce que je suis une lectrice fainéante et que le choix narratif qu’a fait Stéphane Beauverger, pour original qu’il soit est venu à bout de mon intérêt après 180 pages. C’est que, comme son titre l’indique, cette histoire n’est pas racontée dans l’ordre chronologique. Les aventures du sémillant capitaine Henri Villon sont rapportées dans un désordre dont ma seconde lecture ne m’a pas donné la clé. Le chapitre 1 ouvre le livre avec, par exemple, un bosco nommé Le Cierge et un bateau, Le Chronos. Suit le chapitre 16, six ans plus tard,…