• Zombie Ball – Paolo Bacigalupi

    Dans les romans de zombies, il est souvent question de ces créatures pas bien mortes qui marchent lentement mais avec détermination vers leur proie bien vivantes mais épuisables. Et puis c’est tout. Il y a de ça dans Zombie Ball et donc du carnage de morts-vivants, ici à la batte de baseball comme l’indique le titre. Pas vraiment ma came mais je ne doute pas que le massacre de zombies soit un sport prisé par des générations plus jeune que la mienne (de plus vieilles aussi, chacun son sport…). Au-delà donc de l’écrabouillage de zombies, ce roman de Paolo Bacigalupi s’intéresse à l’industrie agro-alimentaire, au sort des animaux destinés à…

  • L’alchimiste de Khaim – Paolo Bacigalupi

    Il faut une bonne dose de confiance pour ouvrir un livre à la couverture aussi moche que celle-là. Même la typo est à fuir. Dès lors, il ne reste plus que Bacigalupi et l’enthousiasme avec lequel il parlait de son livre au dernier festival America. Le monde est rongé par le roncier, entité végétale se nourrissant de magie. Magie ? Fantasy ? Plutôt conte,  dont la signification est à chercher parmi les préoccupations écologiques de l’auteur. Les hommes se sont habitués à utiliser la magie pour se simplifier la vie, se guérir. Jusqu’au jour où ils ont compris que le roncier nourri de magie était en train de dévorer le monde, de…

  • Ferrailleurs des mers – Paolo Bacigalupi

    Paolo Bacigalupi nous revient avec un roman jeunesse. Nailer est un jeune ferrailleur : il récupère des pièces sur des super tankers échoués sur la cote. Métier dangereux, qu’il pratique en équipe. La loyauté de chacun se signe dans le sang et pourtant, Sloth refuse de l’aider au moment où il risque sa vie en tombant dans une réserve de pétrole, dans les entrailles d’un cargo. C’est que ce pétrole peut la rendre riche, très riche même et la dispenser à tout jamais de ces épaves où elle risque sa vie. Mais Nailer a de la chance et parvient à s’en sortir. Le sort que les autres coéquipiers et le chef réservent…