• Ma chèvre s’est mangé les pattes – Alex Burrett

    Certains vous diront que tout l’art de la nouvelle réside dans la chute. Alex Burrett témoigne quant à lui d’un étonnant sens de l’incipit dans son recueil Ma chèvre s’est mangé les pattes. Jugez plutôt : « Une de mes amies est sortie avec l’Ange de la mort« . « J’ai rencontré l’ex-femme de Dieu, une fois« . « J’ai connu un type qui a mangé ses enfants« . « Quand j’étais petit, ma meilleure amie était une pierre« . Dire qu’il nous propose là une belle galerie de farfelus est encore, pour certains, en-dessous de la réalité : d’aucuns peuvent être carrément dangereux, pour eux-mêmes ou pour les autres. A votre avis, que fait le narrateur de…