• Je suis la reine – Anna Starobinets

    Mirobole Editions  est une jeune maison bordelaise qui ambitionne de faire pénétrer le lecteur « dans des mondes inconnus à travers leurs deux collections, « Horizons noirs » pour la littérature policière et « Horizons pourpres » pour la littérature fantastique ». Le dépaysement passe aussi par la géographie puisque les auteurs de chez Mirobole seront polonais, turcs, moldaves et autres destinations plus ou moins incertaines. Les auteurs russes sont aussi au programme avec Je suis la reine d’Anna Starobinets, un recueil de nouvelles fantastiques. Plusieurs lignes de force sous-tendent les nouvelles de ce recueil. Anna Starobinets plonge son lecteur dans la Russie d’aujourd’hui, celle des gens ordinaires dans leur quotidien. Un quotidien généralement déprimant,…

  • Stalker – Arkadi et Boris Strougatski

    Arkadi et Boris Strougatski sont sans doute les auteurs de science-fiction russes les plus célèbres, et Stalker, pique-nique au bord du chemin leur roman le plus connu (même si la collection Lunes d’encre s’emploie à rééditer aujourd’hui leurs textes), grâce à une adaptation cinématographique signée Andreï Tarkovski. Ecrit et publié en U.R.S.S. au début des années 1970, le roman aurait pu être une dénonciation politique, ce qu’il n’est pas. Ce qui domine dans Stalker, c’est l’onirisme triste, sur le mode du polar. Ils sont venus puis repartis, les extraterrestres. Sans chercher à communiquer, encore moins à envahir, comme pour un pique-nique au bord du chemin à travers la galaxie. Les…

  • Les Sentinelles de la Nuit – Sergueï Loukianenko

    Anton Gorodetski, trente ans, mage de cinquième classe, n’est plus un humain, c’est un Autre. Agent du Conseil de la Nuit, il a choisi la Lumière, le clan des Clairs. Ses ennemis : les Sombres, qui ont choisi l’Obscurité et dont les agents forment le Contrôle du Jour. Tous évoluent en plein jour ou dans la Pénombre, dimension obscure que nos yeux d’humains ne peuvent distinguer. Le but de ces deux clans : sauvegarder l’équilibre entre les mondes suivant les termes d’un antique traité. A cause de ce texte, les mages blancs ne peuvent faire le Bien à leur guise (guérir, rendre heureux, réconforter…) car une bonne action doit avoir…