• Le souffle de l’ogre – Brigitte Aubert

    Perrault a écrit au XVIIe siècle la version édulcorée des contes populaires dont les frères Grimm nous ont donné un aperçu plus réaliste un bon siècle plus tard. Avec Brigitte Aubert, c’est une version terrifiante et sanglante que l’on découvre, parfois à la limite du supportable. Les mots d’ordre semblent être massacre, sexe et perversion. C’est le Petit Poucet qui ouvre le bal, alors que suivant son bûcheron de père dans la forêt, il parvient à échapper à l’extermination de ses frères, puis à rejoindre sa masure le temps d’assassiner sa mère et de prendre avec lui son demi-frère simple d’esprit. Il se retrouve chez l’ogre Ernst dont la femme,…