• L’écorcheur – Neal Asher

    Difficile de faire la critique de ce livre tant il y a du meilleur et du pire. Je me suis arrêtée à la page 162 alors que le début fait partie de ce que j’ai lu de plus enthousiasmant depuis longtemps. Asher met en place un monde tout à fait original. Sur la planète Spatterjay vivent quelques hommes, les Hoopers, mais surtout des créatures marines toutes plus carnassières et voraces les unes que les autres. Les sangsues y ont la particularité d’inoculer un virus gourmand mais qui garantit la vie éternelle et la régénération quasi instantanée des blessures. Malgré tout, les touristes ne sont pas nombreux sur cette planète aqueuse…